Bienvenue

Sous l’impulsion de la Congrégation des Filles de la Sagesse, l’école  Notre-Dame de la Sagesse  s’est implantée en 1909 aux abords de ce qui allait devenir la Basilique de Koekelberg.

Au fil des années, l’école  Notre-Dame de la Sagesse  s’est développée; NDSagesse  comprend maintenant une section maternelle, une section primaire, une section primaire d’enseignement spécialisé et une section secondaire, qui adhèrent toutes les quatre au même projet éducatif et pédagogique.

S’il est vrai que  Notre-Dame de la Sagesse  est une école aux traditions solides où l’expression « valeurs humaines » a encore un sens, c’est aussi un centre scolaire moderne et dynamique.  NDSagesse  est résolument tournée vers le futur, et est prête à relever les défis d’un monde en perpétuelle mutation.
C’est une école qui a grandi mais qui a gardé une dimension humaine, un lieu de Sagesse  où les exigences scolaires et disciplinaires vont de pair avec l’écoute, le respect de l’autre et la convivialité.
La Congrégation des Filles de la Sagesse, qui a fêté son tricentenaire en 2003, est restée fidèle à l’esprit de ses deux fondateurs, mais elle a régulièrement réactualisé son engagement au service de la justice pour tous.

Projet éducatif et pédagogique

Pour les enfants, pour les jeunes qui nous sont confiés, nous avons un projet.

Un projet ? Qu’est-ce qu’un projet ?
Une étude de construction, et pour nous effectivement, l’éducation de l’enfant est bien une construction : de ses savoirs, de son savoir faire, de son savoir être.
Une intention de faire, et nous avons, effectivement, l’intention d’épanouir au mieux ces trois dimensions fondamentales de sa personnalité.

Un projet ? Quel projet ?
Un projet dont la référence fondamentale est le document “Missions de l’école chrétienne”.
Le projet d’une école conçue comme un milieu de vie.
Une école dont l’objectif fondamental est de proposer à tous de vivre à l’exemple du Christ.
Convaincus qu’il donne sens à toute notre vie, nous voulons que son message serve de référence aux valeurs que nous cherchons à promouvoir auprès de toutes les parties de la communauté scolaire.
Une école qui prolonge l’esprit de ses fondatrices : l’ “Esprit-Sagesse”. Cet esprit, basé sur le mystère de l’Incarnation, implique de se rendre proche des personnes pour les aider à grandir dans tous les domaines et à discerner ce qui fait le “vrai” bonheur, la vraie “Sagesse de Vie”.
Ainsi, héritiers de la congrégation montfortaine des Filles de la Sagesse, nous voulons établir la relation d’enseignement sur la confiance.
Nous voulons adopter une méthode où, partant de ce que l’élève sait et de ce qu’il ignore, l’enseignant aide à construire son propre savoir.
Nous voulons privilégier l’attention aux plus pauvres.
Une école qui assure une ambiance épanouissante.
Nous voulons que les enfants et les jeunes se sentent accueillis dans un cadre sécurisant et approprié à leurs besoins.
Nous voulons favoriser l’entraide et le respect de l’autre dans la vie de groupe pour former une communauté éducative ouverte au dialogue, à l’écoute.

Une école où l’on trouve le goût et le plaisir d’apprendre selon une pédagogie dynamique.
Nous voulons développer les connaissances des élèves dans le respect des programmes de l’enseignement catholique.
Nous voulons exercer leurs capacités à expérimenter, déduire, analyser, synthétiser, et aussi à s’informer, retrouver, organiser, s’exprimer et encore à rechercher, inventer, créer.
Nous voulons mettre en place les moyens qui permettront à l’élève de rencontrer ces exigences, et qui permettront à leurs enseignants de les évaluer objectivement pour les orienter au mieux dans leurs études.

Historique de l’école

Les Filles de la Sagesse expulsées de Cambrai (France) viennent à Hoboke (près d’Anvers) de 1903 à 1907 puis à proximité de Laeken (Bruxelles) pendant 2 ans. C’est par une froide soirée de décembre qu’elles arrivent à Ganshoren le 1.12.1909
8.1910 : Les murs de la maison s’élèvent mais pas de fenêtre ni de porte. Seuls 2 appartements avaient été à peu près préparés d’une façon convenable pour loger la communauté. La communauté se compose de 16 ou 17 sœurs et s’établissent pour un établissement destiné à l’éducation des enfants et un logement pour jeunes pensionnaires.
15.9.1910 : Arrivée des 3 premières pensionnaires : Lucienne, Armande et Yvonne Van Velynsens (8, 7 et 4 ans). Vers la fin de l’année, Hélène (21 mois) rejoint ses sœurs. Elle vécut à Tournai sous le nom de Sœur Maria du Carmel – Fille de la Sagesse .
1.2.1911 : Le premier local est enfin terminé. Il sera la première chapelle.
20.8.1914 : Les Allemands occupent une partie de la maison
Début 1920 : La maison est mise en vente mais peut et sera achetée pour 250.000FB.
1925 : Une association d’anciens élèves de la Sagesse s’ organise. Elle a comme président Monsieur l’Abbé de Trannoy.
1926 : Achat du terrain sis au coin Av. Van Overbeke et de Av. Gloires Nationales.
6.1927 : Les élèves offrent la statue de Montfort pèlerin et la plaçent dans le jardin.
5.6.1929 : Pose de la première pierre de la chapelle dont l’architecte est Pipers. On peut expliquer sa taille imposante de deux façons. D’aucuns rapportent qu’initialement les plans avaient été conçus pour la chapelle de l’hôpital Sainte-Thérèse à Montignies, fondé par des sœurs de la congrégation. Les plans des deux chapelles auraient été inversés ! Autre explication plus raisonnable : en l’absence de la basilique actuelle, cette chapelle aurait servi à plusieurs cérémonies officielles. La salle des fêtes en tout cas était régulièrement utilisée pour des réceptions officielles.
2.3.1930 : Le coq est en place sur le clocher.
16.3.1930 : Baptême de la cloche.
5.1930 : 3 jours de fancy-fair.
17.2.1931 : Bénédiction de la chapelle.
1934 : Commencement des cours professionnels.
8.1939 : La maison est réquisitionnée pour loger les officiers belges.
1945 : Hébergement de soldats anglais.
1946 : Achat de la « maison verte » rue L. Delhove.
5.1954 : Première réunion de Parents .
9.1954 : Fusion de l’Institut et de l’école paroissiale.
28.12.1955 : Ouverture de la crèche dans la Maison verte.
3.9.1956 : Ouverture de la section moderne et de la section professionnelle.
7.10.1956 : Bénédiction des nouveaux locaux de l’école gardienne.
9.1957 : Ouverture du cycle supérieur des humanités modernes – homologation du 1er cycle.
9.1958 : Ouverture de la section Arts décoratifs.
28.6.1959 : Consécration de la grande chapelle par Monseigneur Suenens.
3.1960 : Installation du 1er laboratoire.
9.1960 : Ouverture de la 4° année Arts décoratifs. Homologation du cycle supérieur des humanités.
10.7.1961 : Création d’une « pédagogie » Rue Pangaert (n°30).
10.1961 : Commencement des travaux de la salle  jaune, une extension pour l’éducation physique.
9.1962 : Engagement du 1er professeur masculin Mr Vandergooten, professeur d’éducation physique.
5.1963 : Première des fancy-fairs annuelles.
9.1963 : Ouverture d’une section scientifique, d’une 2è architecture, d’une section latin-grec.
1964 : Début de la construction du « nouveau bâtiment ».
06.1965 : Adaptation à la nouvelle liturgie. L’autel d’origine se trouve toujours derrière l’iconostase ainsi qu’une croix reliquaire. Le banc de communion a lui, été enlevé.
8.1964 : Pavillons préfabriqués.
9.1965 : Ouverture de la 1ère année graduat.
9.1966 : Ouverture de la 1ère année cycle supérieur latin-sciences.
11.1966 : Les greniers sont transformés en chambres individuelles à l’usage des élèves pensionnaires.
20.05.1967 : Bénédiction du nouveau complexe scolaire.
25.7.1967 : La dépouille mortelle du Cardinal Cardijn est exposé dans la salle des fêtes.
3. 2004 : Début d’un nouveau chantier de construction et de rénovation.
14.02.2005 : Inauguration du nouveau restaurant scolaire.
12.02.2006 : Inauguration d’une nouvelle bibliothèque.
05.2010 Un siècle de Sagesse. Grande fête inter-sections.